Alyssa Bahar.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Alyssa Bahar.

Message par Alyssa Bahar le Lun 27 Juil - 0:36



Alyssa Bahar
Nom
Prénom
Sexe
Âge

Statut
Magie

Rang
Origine
Avatar
Bahar
Alyssa
20-30 ans (?)

Professeur (magie de l'eau)
Eau

Citoyenne
France
OC

Caractère
Alyssa est une femme d'une tendre douceur, manifeste jusque dans sa façon d'être.
Mais comme l'eau, Alyssa reste une créature insaisissable ; au moment où l'on croit enfin la tenir entre ses doigts, elle vous échappe aussitôt et ne redevient qu'une goutte parmi tellement d'autres dans l'océan du Monde. L'eau renversée est difficile à rattraper.
Il faut savoir garder patience ; mais prendre garde, car goutte à goutte, l'eau creuse la plus solide des roche. Poursuivrez-vous votre chance jusqu'au fond de ses eaux ? Tenez bien, dans une main et dans l'autre, votre âme et votre cœur : le plus doux des poison reste fatal.
L'eau retrouve toujours son chemin, mais qu'en est-il des esprits moins clairs ? Ils se noient dans les mers des infinies tristesses.

L'eau prend toujours la forme du vase. Une des grandes qualité d'Alyssa : elle s'adapte. Que ce soit à l'environnement ou aux personnes.
Compréhensive, elle écoutera, elle prendra le temps qu'il faudra, car elle sait qu'on ne lave pas du sang avec du sang et des larmes avec des larmes. Il faut cependant se méfier de l'eau qui dort ; il n'y a pas plus dangereuse.

Inutile de tirer votre épée : l'eau continuera à couler.
Alyssa est une eau qui a connu la mer, qui a su voir ses larmes non plus comme des larmes mais simplement comme de l'eau. Et si elle avait passé son temps à contempler l'eau pour d'abord essayer de la comprendre, elle se serait noyé. Alyssa ne l'a jamais comprise, elle l'a toujours vécu.
La naissance et la mort ne sont devenus que des bulles sur l'eau ; le passé une écume depuis longtemps disparue ; le futur une vague qu'on ne voit pas arriver. L'eau perle sans jamais se répéter.

Quelquefois, Alyssa a besoin de silence. Pour vider son esprit, être informe et sans contours aucun : comme l'eau.
Car elle coule toujours vers les zones de moindre résistance, parfois, Alyssa se permet d'être faillible.
Elle confie ses peines à l'eau, et celle-ci les balaie de son murmure silencieux.

La femme est une eau d'argent qui tue, une eau profonde qui noie.

Physique
Alyssa est une belle femme. Grande, svelte, comment résister à la vue de ces belles jambes lorsqu'elle les étend au soleil, à cette poitrine généreuse aux lignes parfaitement galbes ?
Comment deviner son âge si aucune marque ne trace son visage ?
Des lèvres douces, des pommettes hautes, un cou parfait. On lui donnerait presque l'âge de fleur ! si dans ses yeux il n'y avait cette sagesse. Sans doute seul signe apparent d'une quelconque vieillesse, la seule preuve qui semble nous dire "ne vous détrompez pas, j'ai vécu".
Et pour encadrer ce délicat visage et décorer ces blanches épaules, une chevelure tantôt rousse, tantôt blonde retombe, comme bon lui semble, ornant son dos de milles fils d'or.  

Le corps est une inscription sur de l'eau.

Ce qu'Alyssa insupporte le plus, c'est de se sentir prise, entravée. Les vêtements, pour elle, doivent être légers afin de n'empêcher pas l'eau qu'elle est de toujours couler.
De ce fait, la plupart de ses vêtements ne sont que des voiles légers de soie, qui dans l'eau, errent tel un bateau perdu et dans le vent voltigent, semblables à des oiseaux des brumes.
Histoire
Alyssa est née un jour de printemps pluvieux, en haut de quelques montagnes perdues dans le Sud de la France.
Sa mère travaillait dans l'église du petit village dans lequel elle avait trouvé refuge, alors enceinte d'Alyssa. On raconte qu'elle a fui son mari, qu'elle a vu s'adonner a des pratiques "non-chrétiennes", voire sataniste, selon ses dires.
Élevée dans le strict du christianisme et la foi, elle comptait élever son enfant de la sorte également. Mais elle n'en eut pas l'occasion.

Comme il était coutume dans ces montagnes que bordaient nombre de ruisseaux clairs et de rivières pures et de sources chaudes, la mère d'Alyssa accoucha dans l'eau.

« J'ai toujours vu ma mère comme une femme forte et courageuse. Beaucoup moins rêveuse que moi, plus sérieuse. Je trouvais ça très courageux, ce qu'elle a fait : s'enfuir de son mari, pour nous protéger. Ça n'a pas dû être facile. J'admirais beaucoup ma mère. J'admirais du moins l'image que j'en avais d'elle, faute de l'avoir connu.
Jusqu'au jour où j'ai appris qu'elle a essayé de me tuer. »

La mère d'Alyssa, l'enfant dans les bras, fût prise de démence.
Elle racontera plus tard qu'elle a senti cette même aura autour de l'enfant que celle qu'il y avait autour de son mari. Ce n'était pas son enfant, c'était celui du démon.
Serrant Alyssa dans ses bras, elle la plongea dans l'eau.
Cet état second lui procura une force inhabituelle ; trois bonnes sœurs eurent du mal à reprendre l'enfant.
Ce fût le père Palletier qui la sauva.

Sa mère croyait Alyssa morte, mais n'arrivait toujours pas à trouver repos. Elle mourut quatre mois après, officiellement de démence.
La mère n'ayant pas nommé l'enfant, on lui donna son nom à elle : Alyssa.

« C'est un très joli prénom Alyssa, mais tout de même... Que leur est-il passé par la tête lorsqu'ils m'ont appelé ainsi ? »  
~

Alyssa n'était pas particulièrement une enfant à problèmes. C'était simplement une rêveuse. Un peu trop tête en l'air. Il était difficile de lui confier une quelconque tâche, il fallait, toutes les cinq minutes, venir vérifier, et toujours la garder à l’œil. Elle était maladroite, et un accident pouvait vite arriver.
A l'école non plus ce n'était pas facile. Elle avait des problèmes d'attention, était souvent en retard, parfois se perdait même...
Elle était peureuse aussi, et n'aimait pas rester seule.
Elle était gentille Alyssa, mais était aussi une grande corvée pour tout le monde.
C'était simplement une enfant qui avait besoin d'attention et surtout de parents.

Les bonnes sœurs ont finit par abandonner. Et plus Alyssa grandissait, plus ça devenait pire.

Vers ses 10 ans, Alyssa s'est rebellé. Elle n'aidait pas du tout, n'allait pas en cours, ne venait pas aux prières, même dans la journée, parlait mal aux sœurs, s'enfuyait souvent de l'église.
La Bible ? Et puis quoi encore ! Alyssa ne croyait pas à ces bêtises d'Enfer et de Paradis. Si on voulait lui faire peur, c'était raté. Elle n'avait plus peur de rien.  
Qui sait ce qu'elle faisait de ses journées ?

« C'était sans aucun doute mes années préférées. Je m'enfuyais et je partais où bon me semblait. Je longeais les ruisseaux, je me baignais, je me laissais flotter sur l'eau...
Je me suis demandé pourquoi j'étais tant attirée par l'eau, et puis j'ai compris. Il y a un étrange et incompréhensible lien entre elle et moi. Je la comprend.
Je n'avais besoin de rien. Je revenais à l'église pour manger, et parfois dormir, le reste du temps, je le passais dans l'eau, ou près d'elle, au moins, quand il faisait trop froid. Mais je me suis même habituée à ne plus avoir froid dans de l'eau glaciale.
Le monde m'appartenait. Ou du moins le monde que j'avais devant les yeux : des montagnes jusqu'aux nuages, des lacs, des ruisseaux aux eaux tellement pures.
Il me suffisait de fermer les yeux, et voilà que mon esprit était déjà loin, quelque part dans ces eaux claires.
Ce dont je ne me doutais pas, c'est que ça ne serait pas éternel. »

En effet, voilà qu'Alyssa approchait de ses 14 ans.
En rentrant à l'église après trois jours de cavale pendant lesquels personne ne semblait s'être inquiété, on lui apprit qu'elle quittera l'église après cet été. Quoi ? Quitter cet endroit ? Ses montagnes et ses ruisseaux ? Et pour aller où ?

« En pension. »

En pension... Mais que va-t-elle faire en pension ? Alyssa n'osa l'imaginer.
Malgré tout, elle ne prit pas le temps de se morfondre. Elle avait un peu de plus de trois mois pour trouver une solution et échapper à cette horreur.
Alyssa était peut-être rebelle, mais pas inconsciente. Que deviendrait-elle si elle s'enfuyait pour de bon ? Qui l'accueillerait ? Elle ne s'en sortira pas.
Les trois mois passèrent aussi vite qu'un poisson dans l'eau. Et Alyssa n'avait trouvé aucune solution.

~

Dés le début, Alyssa n'arrivait pas à se trouver une place parmi toutes ces filles aux uniformes parfaitement repassées et aux jupes idéalement plissés. Et vu son niveau scolaire catastrophique, Alyssa se retrouva la plus âgée de sa classe.
Elle ne s'intégra jamais. Les filles se moquaient d'elles. Étaient même parfois très méchantes. Mais Alyssa n'était pas du genre à se laisser faire, loin de là.
Un jour, ça a finit en bagarre.

« Je ne sais plus vraiment ce qui s'est passé, ni même pourquoi on s'est battu... Je ne me souviens pas de grand chose. Seulement que je tenais le bras de cette fille, et qu'elle criait pour que je la lâche, mais je n'y arrivais pas. Je voulais la lâcher, mais rien à faire ! Je ne le tenais pas si fort en plus, mais elle, elle criait... Moi, je me sentais bien. Tellement bien. C'était incompréhensible.
Quand j'ai repris mes esprits, j'étais dans le bureau de la Directrice. Je fus très étonnée, car elle ne m'a ni réprimandé, ni puni. Elle m'a simplement dit :

- Mademoiselle Bahar, je vous annonce votre transfert dans une nouvelle école. Vos valises sont déjà prêtes dans votre chambre. Un taxi passera vous prendre ce soir à 20h et vous amènera au port le plus proche. De là, vous prendrez un bateau qui vous amènera à votre nouvelle école.
Vous attendrez aujourd'hui à 19h45 dans le hall d'entrée, en bas, on viendra vous chercher.

Aucune de mes nombreuses questions  eu de réponse.
Comment ça je changeais d'école ? Pourquoi ? Pourquoi on m'en a pas parlé avant ?
Ça, pour une surprise...  Je n'étais pas mécontente de quitter ce pensionnat, ça ne pouvait pas être pire, mais j'avais un peu peur.
Et il y avait un autre fait étrange qui me surprenait : on me faisait quitter le pensionnat à 20h, or 20h , c'est le couvre-feu pour tout le monde... On ne voulait pas que mon départ se sache !

Avant de partir, je suis tout de même allée faire un tour à l'infirmerie. L'infirmière, une gentille sœur, me connaissait assez bien à force de mes visites chez elle. Tout prétexte était bon pour ne pas aller en cours...
Je lui annonçais d'abord mon départ précipité, et elle fût tout aussi surprise que moi. Et puis je lui donnais ma version de la bagarre de toute à l'heure.
Ce qu'elle me dit me rassura, au début :

- Ce n'est pas de ta faute. Des filles qui étaient présentes ont relaté la situation : elle allait te frapper et tu lui a attrapé le bras. Ensuite, elle s'est mise à crier, et s'est évanouie. Tu n'y est pas allé de main morte, elle aura quelques bleus, mais elle ne s'est pas évanouie à cause de toi. Les autres filles croyaient qu'elle simulait, mais elle a vraiment perdu conscience.
- Qu'est-ce qu'il s'est passé alors ? Je comprend pas...
- Elle est à l'hôpital pour déshydratation.
- Déshydratation ? Répétais-je avec un rire semi-nerveux, sans trop comprendre.
- Oui... Mais ce qui est encore plus étrange, c'est qu'elle ne se soit évanouie que toute à l'heure !
- Comment ça ? Elle allait très bien avant la bagarre...
- Vu la gravité de sa déshydratation, c'est étrange qu'elle ai tenu autant de temps sans tomber dans les pommes, voire pire !

Ça me rassura un peu, oui. Mais pas pour longtemps : se pourrait-il que ce soit moi qui ai fait ça ? »

Depuis ce soir, on n'entendit plus jamais parler d'Alyssa Bahar, ni dans ce pensionnat, ni en France.

~

Lorsqu'Alyssa arriva sur l'île, elle avait 15 ans et était une adolescente ingérable.
Elle n'en revenait pas lorsqu'elle appris pourquoi elle était là, et ce que cette académie était.
Il y eut alors comme un déclic. On lui apprit que sa mère avait essayé de la tuer, ce qu'à l'église on ne lui avait jamais dis, et qu'elle tenait ces pouvoirs de son père, mais que celui-ci est mort presque en même temps que sa mère.
C'était un choc pour Alyssa. Pendant quelques longues journées, elle ne sortit pas de sa chambre, mangea à peine, ne parla pas.
Un jour, elle s’enfuie. On la retrouva à la rivière.

A son retour, Alyssa avait littéralement changé. Qui sait avec qui elle est revenue et pourquoi elle a changé comme ça ? Que ce soit de son passé ou de cette journée-là, Alyssa n'en parle pas. Le passé, c'est le passé. Il a fait d'elle ce qu'elle est, et maintenant, rien ne sert de le réveiller.

Alyssa était devenue une très bonne élève. Elle suivait ses cours de magie, et les autres également, avec la plus grande attention et le plus grand intérêt. Elle passait toujours le reste de son temps à la rivière, ou à la mer, mais n'étais plus un problème : elle était calme, polie, agréable.

~

Personne ne saurait vraiment dire depuis combien de temps Alyssa est là.

A présent, elle est professeur et enseigne la magie de l'eau. C'est une professeur et une collège très agréable, quoiqu'un peu bizarre parfois... !
Magie
La magie qu'Alyssa contrôle et enseigne est la magie de l'eau.
C'est une magie délicate, qui demande beaucoup de patience, de concentration et d'attention, mais qui peut s'avérer dangereuse ou inefficace si elle est mal maîtrisé.
La magie de l'eau peut être utilisée à deux fins : attaquer (noyer quelqu'un, détruire quelque chose, ect...) ou guérir (redonner de la vitalité, minimaliser des blessures physiques, ect...).

Des contraintes pourtant importantes rendent son utilisation difficile. Pour contrôler l'eau, il faut qu'il y ai de l'eau. L'eau peut se trouver très facilement dans des ruisseaux, lacs, mers, ect.. et plus difficilement dans la terre, par exemple, ou même dans une personne... Pour contrôler l'eau dans les deux cas précédemment cités, une grande maîtrise est nécessaire (Alyssa ne pouvant contrôler que l'eau des ruisseaux, lacs, ect, et des êtres vivants).
Une maîtrise de soi est aussi requise : la magie de l'eau est une magie très "libre", lorsqu'elle est en quelqu'un, elle peut survenir n'importe quand si la personne ne se contrôle pas (émotions ou choc légers ou violents, mal de tête douloureux, démence, absences, ect...).  
L'eau est le plus souvent utilisée pour guérir, trouvant un avantage conséquent face à de nombreuses autres puissances (comme l'air, qui n'a qu'à la faire voler, la terre, qui l’adsorbe, la glace, contre laquelle l'eau est inefficace, ect...)

La magie d'Alyssa étant considérablement puissante, elle l'utilise seulement à niveau débutant/moyen, pour ses cours, jamais à pleine puissance. C'est une magie qui demande beaucoup de force mentale et physique (concentration, ect...), et qui par conséquent épuise. Elle sait qu'elle ne l'utilisera sans doute jamais entièrement, par sécurité.

L'eau est une entité imprévisible.






Derrière l'écran

Un pseudo ? G !
Un âge ? J'ai arrêté de compter.
Une fille ou un garçon ? Demoiselle !
Comment avez vous connu le forum ? Via un site de vote !
Des suggestions ? Non, aucune !
Un avis sur le design ? Il me plaît beaucoup !
Codes du règlement ? Tay' a validé !
Autre chose ? Non, rien ! ♥




Dernière édition par Alyssa Bahar le Lun 27 Juil - 19:42, édité 13 fois
Alyssa Bahar
avatar


Argent : 4350
Âge du personnage : 25
Puissance :
250 / 500250 / 500

Feuille de personnage
Inventaire:
Pouvoirs du Personnage:
Statut: Professeur d'Eau

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alyssa Bahar.

Message par Luna Heartfilde le Lun 27 Juil - 0:57

Bienvenue ! °^°

_________________

je parle en #0000ff
Luna Heartfilde
avatar


Argent : 4750
Âge du personnage : 17
Puissance :
170 / 500170 / 500

Feuille de personnage
Inventaire:
Pouvoirs du Personnage:
Statut: Etudiante (Glace)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alyssa Bahar.

Message par Alyssa Bahar le Lun 27 Juil - 12:24

:thank:
Alyssa Bahar
avatar


Argent : 4350
Âge du personnage : 25
Puissance :
250 / 500250 / 500

Feuille de personnage
Inventaire:
Pouvoirs du Personnage:
Statut: Professeur d'Eau

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alyssa Bahar.

Message par Maître du Jeu le Lun 27 Juil - 19:45



Validation de Alyssa Bahar



Le staff t'informe que ta présentation est validée !

Tu peux dès maintenant commencer à étudier à Demios. Mais attention ! N'oublie pas de passer lire ou relire le Règlement de l'Académie pour être sûr de ne pas faire de bêtises ! Pense aussi à faire ton Carnet de Bord pour ne rien louper de tes aventures, ainsi que ta Fiche de liens pour noter toutes tes nouvelles rencontres !

Je te conseille aussi d'ouvrir un Compte bancaire pour y recenser toutes tes dépenses et tes gains. Tu peux aussi posséder un E-mail et un Téléphone ainsi qu'une Boite aux lettres personnelle. Pour éviter de dormir dehors, passe dans le sujet de Demande de Chambre/Résidence pour avoir une chambre ou un domicile rien qu'à toi (ou à partager avec un élève, si tu en es un).

Enfin, n'oublie pas de passer dans la Liste des avatars pour recenser ton avatar, afin d'éviter tout jumeau accidentel et caché. Et pour finir, si ton rang actuel (celui écrit sous ton avatar) ne te plait pas, tu peux passer dans la Demande de rang pour le changer.

Pour commencer sur de bonnes bases, la direction de Demios t'offre 1 500 $. Tu peux demander à un membre du staff, par mp, d'ajouter des objets indisponibles dans la boutique, dans la mesure où ils respectent les règles de l'établissement et du forum !

Amuse-toi bien parmi nous !
Le Maitre du Jeu.



Maître du Jeu
avatar


Admin
Argent : 2873
Puissance :
500 / 500500 / 500

Feuille de personnage
Inventaire:
Pouvoirs du Personnage:
Statut:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alyssa Bahar.

Message par Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum