Tayla A. Blackwings

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Tayla A. Blackwings

Message par Tayla A. Blackwings le Lun 15 Juin - 19:47



Tayla A. Blackwings
Nom
Prénom
Sexe
Âge

Statut
Magie

Rang
Origine
Avatar
Blackwings
Tayla Aria
Fille
17 ans

Etudiante
Espace

Noble complexée
Royaume de Raika (Nord)
Rachel Entichers
(Pixiv True Melody)

Caractère

D'habitude, je suis une fille plutôt distante et timide. Mon enfance ne m'a rien facilité du tout, au contraire. Je n'ai aucun préjugé et j'ai toujours eu du mal à me faire des amis. Avant, lorsque j'étais normale, je me concentrais sur mon apprentissage. Mais tout a changé le jour où ma magie s'est réveillée.
Je suis plutôt sympathique avec tout le monde et je ne distingue pas les personnes en fonction de leur don. Malheureusement, j'ai gardé une âme d'enfant et je suis très pudique voir enfantine. A vrai dire... Je suis un peu susceptible. Et pour couronner le tout, je suis aussi naïve que gourmande ! Et croyez moi, la gourmandise est un vilain défaut chez moi... En plus d'être curieuse.

Néanmoins, depuis que ma magie n'est éveillée en moi, je souffre d'un traumatisme assez important : un Trouble Dissociatif de l'Identité. Pour résumer, je possède une double personnalité, et pas des plus douces. Je suis lunatique déjà de base. Mais sous ma seconde personnalité, je deviens moqueuse, sarcastique, égoïste. Je suis assez grognon et solitaire.
Magie

Je contrôle l'Espace. Je ne crée rien, je ne détruit rien avec ma magie, je transforme. En fait, le mot le plus approprié serait "manipuler". La gravité n'a presque aucun secret pour moi. Je peux l'augmenter ou la réduire. Ainsi, je peux faire léviter des objets ou les écraser au sol. Cette maitrise est assez limité néanmoins : je ne peux agir sur la gravité à plus de trois mètres et demi autour de moi et je ne peux dépasser dix minutes. Une fois ce délai passé, la nature reprend ses droits sur ma magie. De plus, je ne peux que réduire la gravité pour un être vivant, je ne peux pas l'augmenter. D'une part parce que c'est dangereux, donc je refuse de le faire, d'autre part parce que cela m'épuise beaucoup plus. Mais à cause de mon inversement de personnalité, il m'arrive de le faire. Là, ma magie n'agit que pendant trois minutes. Pour la personne touchée, c'est comme s'il portait un poids plus ou moins lourd sur lui.

Ma magie me permet, en plus de modifier la gravité, de crée une sorte de faille inter-dimensionnelle. N'ayez crainte, elle ne me permet pas de vous envoyer dans un autre monde ! Non, elle me permet juste de faire passer des objets d'un endroit A à un endroit B, dans la mesure où ils sont accessibles. Difficile de dire que l'on a oublié ses affaires dans ce cas, n'est-ce pas ? En plus, je peux ouvrir un portail entre deux monde ou deux endroit, il n'est visible que dans mes mains et agit un peu comme un miroir, mais ne me reflète pas. Non, il me permet de voir en temps réel ce qu'il se passe dans un lieu que je connais. Ce n'est pas très utile, mais je l'utilise parfois... Quand je suis nostalgique...

Il m'est possible, théoriquement, de me "téléporter", ou de me déplacer au travers d'un portail, d'un point A à un point B, dans le même monde. Je peux, normalement, déplacer aussi une personne comme ça, mais par manque d'expérience et de pratique, je ne peux pas encore le faire.

En gros, la plupart du temps, je m'amuse à faire léviter mes affaires (feuilles, stylos, crayons, etc...) autour de moi, ou à les utiliser sans contact physique. Je me sers de ma magie pour avoir mon violon à portée de main partout où je vais, sans qu'il soit à mes côtés. Je ne fais rien de dangereux avec ma magie, ni d'osé, car je ne sais pas si j'arriverais à la contrôler.
Histoire

Je suis née dans une famille noble, dans le royaume de Raika. Mais comme ce dernier est grand, bien trop grand il a été divisé en quatre quartier : Nord, Est, Sud et Ouest. Je viens des quartiers du Nord. C'est un quartier où seul les nobles peuvent résider. Je n'ai jamais trop approuvé ces méthodes de résidence. Mais le problème grandissait en silence. En moi, il s'était déjà révélé, mais je ne pensais pas que notre cité était aussi cruelle.

Peu avant mes huit ans, une cité voisine et rivale voulut attaquer, sous prétexte que des sorcières se cachaient chez nous, et avaient ensorcelé une partie de la population voisine. Là, le quartier nord se réfugia au centre, dans le château ; un palais immense possédant une tour incroyablement haute en son centre, bordée de jardins, eux-même entourés d'un bâtiment circulaire, protégé par des murailles. Les gardes ne laissèrent pas les quartiers Ouest et Est entrer. C'était les quartiers des plus défavorisés. Les bourgeois durent payer pour être protégé, les autres restèrent à la merci de la cité voisine. A huit ans à peine, j'avais compris que ces gens, nés dans les mauvaises familles, n'étaient considérés que comme du bétail. Je n'ai jamais aimé être noble et ce jour-là, j'ai détesté l'être. L'assaut dura deux ans...

A mes dix ans, je restais seule, désireuse de sortir, mais le siège était toujours là, les quartiers avaient été rasés et brûlés. Peu à peu, le château ne pouvait plus contenir toute la population... Alors, le souverain ordonna qu'on fasse sortir les moins riches. Les bourgeois donc. Seulement, je n'y faisais plus attention. Je me contentais de regarder dehors, rêvant à une liberté que je n'aurais jamais. Et là, quelque chose se déclencha : autour de mes mains, des perles se mirent à léviter. Rapidement, elles m'entourèrent, sans que comprenne quoi que ce soit. Je lâchai un cri de surprise et d'effroi devant cette étrange scène. Mes parents ne tardèrent pas à accourir.
Lorsque mon père vit ce qu'il se passait, il comprit immédiatement. Il employa un terme que nous connaissions tous : "sorcière". Dès lors, son regard s'assombrit à chaque fois qu'il se posa sur moi, et il s'éloigna peu à peu de sa propre fille... Doucement, il délaissa ma mère aussi, l'accusant de ce don que je possédait. Mais ma mère, elle, n'était que peu effrayée. Elle me demanda de le cacher à jamais, pour que le monde reste dans l'ignorance de mon don. Un don qui, d'après elle, était destinée au bien.
Mais la vie voulut, elle aussi, apporter son malheur sur nous : ma mère tomba malade et décéda peu après. Je me renfermai alors, me consacrant, seule, à ma magie. Qu'était-ce donc ? Je ne pouvais que faire mouvoir les objets... Je m'amusais à faire léviter mon violon pour l'amener à moi, avant d'en jouer.

Une fois de plus, quand j'eus douze ans, la garde vint expulser d'autres habitants. Il n'y avait plus de bourgeois. Ils voulurent expulser une vieille dame. Je refusai de la voir partir. Alors, je m'interposai. Là, ils me menacèrent de partir, moi aussi. Mais je refusai. Je dénonçai l'autorité de notre souverain et, lorsqu'on voulut me sanctionner pour ces paroles, pour pouvoir s'activa sans que je le veuille. Les dalles de pierre se craquelèrent autour des deux gardes et ils tombèrent au sol comme si un lourd poids s'était abattu sur eux, je les fixaient de haut, d'un regard empli de dégout et de rage. Je n'étais plus moi-même. Les sons autour de moi ne me parvinrent que par un brouhaha incompréhensible, mais je savais ce qu'ils criaient tous : "Sorcière", "Qu'on la brûle !", "Elle est responsable de notre malheur". Je m'attendais à être tuée. Mais la vieille dame, elle, ne réagissait pas comme eux. Elle me prit le bras et me tira de cette foule, avant de m'ordonner de courir, de sortir.

Je décidai de fuir avec elle, de sortir de la cité. Seulement, devant la grille qui menait aux ruines, elle disparut, ne laissant dans ma main qu'une lettre cachetée. Je la fixai longuement, avant de me remettre à fuir. Pour la première et la dernière fois, mon don me permit de traverser la grille... Non... J'avais crée un espèce de portail qui s'était ouvert de l'autre côté. Là, je me stoppai avant d'ouvrir la lettre. Je ne savais pas ce que c'était, ni où cela me mènerait. Mais en la lisant, je crus voir une once de liberté. Je savais que je devais y aller. Je ne voulais pas me cacher. Alors levant les yeux au ciel, lâchant un long soupir pour expirer toutes mes peines, je pris ma décision. Et, lorsque je baissai les yeux au sol, un portail s'était ouvert devant moi. Il était différent du mien et pourtant, il semblait m'appeler. Je me retournai un instant pour voir les rescapés, ceux qui me poursuivaient, du haut de leurs remparts. Puis, je passai le portail, qui se referma sur moi. Ils me considéraient alors tous comme morte, aspirée par le néant, qui avait ouvert son antre devant moi, pour la fermer sur moi. Ils pouvaient penser ce qu'ils voulaient : moi seule savais ce qu'il m'était arrivé : j'étais arrivée à Demios, en tant qu’étudiante, et je comptais bien y rester.

Et cela fait déjà cinq ans que j'y suis.

Complément

Tayla est classée dans les albinos, à cause de ses cheveux blancs et de ses yeux rouges/pourpres. Elle est aussi première dans le classement de la classe de l'Espace, ainsi que deuxième dans le classement générale de toute l'école. Elle passe beaucoup de temps à étudier et n'a pas beaucoup d'amis. Des rumeurs circulent à propos d'elle et beaucoup cherchent à l'éviter.

On raconte qu'elle a menacé un élève, qui l'avait devancé dans le classement général, de le tuer s'il restait devant elle. Mais sans preuves tangibles, même de la part de cet élève qui nie avoir été menacé, aucune sanction n'a été retenue. Il n'est pas rare d'entendre parler de la "Fille de l'Espace à deux faces", ou quelque chose de similaire. Beaucoup l'appelle "l'Enfant de la Lune" aussi, en rapport avec sa double personnalité.
Mais Tayla n'en reste pas moins très effacée auprès des autres, un peu comme un fantôme. Malgré ces rumeurs, elle reste discrète en public, même en classe.





Derrière l'écran

Un pseudo ? Nahyda
Un âge ? 16 ans et toutes mes dents :D
Une fille ou un garçon ? une fifille
Comment avez vous connu le forum ? Fonda' adorée me l'a donné ? XD
Des suggestions ? Naaaaooop
Un avis sur le design ? C'moi qui l'ai fait banane... Ah bah merde, c'est moi qui ai fait le formulaire... Je suis une banane alors ? :D
Codes du règlement ? Validé by Banana
Autre chose ? BANANA °Q°




Dernière édition par Tayla A. Blackwings le Mer 15 Juil - 14:58, édité 2 fois
Tayla A. Blackwings
avatar


L'Espace n'a aucune limite

Argent : 1850
Âge du personnage : 17
Puissance :
170 / 500170 / 500

Feuille de personnage
Inventaire:
Pouvoirs du Personnage:
Statut: Etudiante (Espace)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tayla A. Blackwings

Message par Maître du Jeu le Lun 15 Juin - 19:47



Validation de Tayla A. Blackwings



Le staff t'informe que ta présentation est validée !

Tu peux dès maintenant commencer à étudier à Demios. Mais attention ! N'oublie pas de passer lire ou relire le Règlement de l'Académie pour être sûr de ne pas faire de bêtises ! Pense aussi à faire ton Carnet de Bord pour ne rien louper de tes aventures, ainsi que ta Fiche de liens pour noter toutes tes nouvelles rencontres !

Je te conseille aussi d'ouvrir un Compte bancaire pour y recenser toutes tes dépenses et tes gains. Tu peux aussi posséder un E-mail et un Téléphone ainsi qu'une Boite aux lettres personnelle.

Enfin, n'oublie pas de passer dans la Liste des avatars pour recenser ton avatar, afin d'éviter tout jumeau accidentel et caché. Et pour finir, si ton rang actuel (celui écrit sous ton avatar) ne te plait pas, tu peux passer dans la Demande de rang pour le changer.

Amuse-toi bien parmi nous !
Le Maitre du Jeu.



Maître du Jeu
avatar


Admin
Argent : 2873
Puissance :
500 / 500500 / 500

Feuille de personnage
Inventaire:
Pouvoirs du Personnage:
Statut:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum